Le mot de notre Présidente en hommage à Alain Carrier

Chers amis,

Un grand affichiste s’en est allé, le plus grand affichiste vivant, comme Alain aimait à le dire. Nous savons, hélas, que nous ne pourrons plus utiliser cette expression.

Alain Carrier est enterré aujourd’hui, samedi, dans la plus stricte intimité familiale.

Nous avons une pensée émue pour Anne-Marie et ses deux enfants, Maria et Jean-Denis.

Nous tous, les membres de l’association, pouvons être fiers de nos actions ; grâce à vous l’œuvre d’Alain est sortie des limbes de l’oubli dans lesquelles elle était tombée ; rendons un hommage aux deux amis d’Alain qui ont créé l’association, Roger Nouvel (disparu lui-aussi il y a quelques mois) et François Chadenne.

Aujourd’hui : le site www alaincarrier.fr présente l’artiste et son œuvre, de nombreuses expositions ont permis à un grand nombre de personnes de découvrir ses affiches, un numéro de l’excellente revue « Sédiments » lui a été consacrée (merci Romain Bondonneau), des reproductions se vendent régulièrement, Alain a une rubrique dans le Who’s who et Wikipedia.

Voilà ce que nous avons fait depuis 15 ans, nous avons réparé une injustice et apporté de grandes joies à Alain.

En dehors de ces dernières années, pendant lesquelles sa mobilité était réduite, Alain assistait, en compagnie d’Anne-Marie, à nos assemblées générales, heureux de retrouver ses amis et ses admirateurs, dans une ambiance de grande convivialité.

Adieu Alain !

Le conseil d’administration et moi-même vous remercions de votre fidélité et vous souhaitons des fêtes prudentes et joyeuses.

                La Présidente Chantal BAUDRON

Publication

Nous vous informons que l’association présidée par notre administrateur Romain Bondonneau vient de faire paraître un nouvel ouvrage intitulé « Bestiaire périgourdin ».Il réunit une vingtaine de contributeurs prestigieux, dont notre ami Alain.Voici ci-dessous une présentation de cette publication.

Bestiaire périgourdin

 Compagnons fidèles, habitants sauvages de nos forêts ou source de nourriture, les animaux partagent la Terre que nous habitons. Depuis la préhistoire, ils peuplent aussi nos imaginaires et occupent ainsi une place majeure dans les représentations artistiques. À la fois si loin et si proche de nous, les bêtes ne cessèrent d’inspirer les hommes, notamment en Périgord.

La collection SÉDIMENTS, éditée par l’association Périgord Patrimoines, prétend « nourrir un nouveau regard sur le Périgord par une valorisation transversale de ses patrimoines  historiques, naturels et culturels ». Après un premier tome consacré à La Boétie (épuisé) et un deuxième aux « Beunes, vallées magnétiques », la collection s’enrichit en 2015 d’un ouvrage intitulé Bestiaire périgourdin.

Réunissant une vingtaine de contributeurs, le livre se décline en quatre chapitres. Le premier, « Les Lettres amies des bêtes », souligne l’importance des animaux dans la pensée d’un Montaigne ou La Boétie, dans la vision du monde de Fénelon et de Léon Bloy. On y apprend aussi la visite de Ernst Jünger en Dordogne, venu en particulier admirer les fresques de Lascaux.

Les deuxième et troisième parties traitent de la place des animaux dans les représentations artistiques (avec par exemple un article du grand préhistorien Denis Vialou) et dans la culture populaire. Avec humour, Michel Chadeuil y déploie un véritable bestiaire occitan, quand Danièle Mazet-Delpeuch (ancienne cuisinière personnelle de François Mitterrand à l’Elysée) nous parle avec passion et érudition du foie gras d’oie.

Enfin, le dernier chapitre s’intéresse aux animaux d’aujourd’hui et à la nécessité de mieux connaître et protéger certaines espèces rares. Les contributeurs scientifiques évoquent ainsi les poissons migrateurs de la Dordogne et la moule perlière de la Dronne, l’outarde canepetière ou le lézard ocellé. Et la sociologue de l’INRA Jocelyne Porcher de défendre avec émotion de ce pourrait être l’utopie d’un élevage respectueux de nos « compagnons animaux ».

L’originalité de la collection SEDIMENTS réside dans la part importante donnée aux artistes. Aux belles photographies de l’italien Andrea Polato, s’ajoutent les œuvres exceptionnelles des deux plus grands graveurs français : Trémois et Moreh. Le célèbre affichiste Alain Carrier nous a aussi amicalement confié de tendres dessins réalisés jadis sur le marché de Sarlat. Deux écrivains majeurs (Pierre Michon et Pierre Bergounioux) ont eu la générosité de nous écrire chacun un texte original accompagnant notre Bestiaire périgourdin.96 pages, grand format et tout en couleurs. Tirage unique et limité. 20 euros.

Romain Bondonneau

Coordonnateur de la collection Sédiments pour l’association Périgord Patrimoines

Affiches d’Air Afrique

Voici un site qui s’ intéresse de près aux affiches d’Alain Carrier et notamment la série  AIR AFRIQUE créée dans les années 1970.

Voici le texte de l’article sur le blog  de l’association des anciens d’Air Afrique:

« Dans les années 70, les affiches d’Alain CARRIER étaient présentes dans toutes les agences et les escales Air Afrique. Le graphisme, les couleurs évoquaient les pays membres de la compagnie multinationale mieux que des photos qui auraient laissé moins de place à l’imagination et au rêve… »

Pour découvrir leur association et l’histoire mouvementée de cette compagnie activer le lien ci-dessous:

http://www.airafrique.eu/ 

2012-11-22_180009

PORTE FOLIO NUMERIQUE

Pour organiser une exposition ou vitrine de la future boutique en ligne

Vous trouverez ci-dessous le portfolio qui montre la diversité de l’œuvre d’Alain CARRIER et les différents thèmes abordés.
Cette diversité a déjà permis de participer à des expositions qui n’intéressaient pas l’intégralité de son œuvre. De plus vous pourrez choisir un ou plusieurs thèmes dans ce portfolio.
L’association (AAAC) organise maintenant depuis plusieurs années des expositions permanentes ou temporaires. Constituée de bénévoles elle dispose de moyens financiers limités. Cependant elle met gratuitement des œuvres originales et des reproductions d’Alain CARRIER à la disposition des musées ou organismes qui acceptent de réaliser des (ou une) expositions.
L’AAAC se charge de l’accrochage sur le site.
Généralement en contre partie les exposants acceptent de prendre en charge, l’accueil, le gardiennage, le plan de communication établi conjointement avec l’AAAC, ainsi que l’assurance des œuvres présentées.
Ce document récapitulatif est représentatif des créations de l’auteur. C’est notre meilleure « carte de visite » pour approcher et découvrir l’œuvre. Toutefois Alain CARRIER a produit des milliers d’affiches et dessins dans sa longue carrière (il produit encore aujourd’hui). En vous rendant sur les pages retraçant son oeuvre vous trouverez une iconographie un peu plus détaillée que dans le portfolio.
Pour conclure la Bibliothèque Nationale de France possède à ce jour environ 500 de ses œuvres dans ses collections.
Cliquer sur l’image pour l’agrandir:
5
6
2
3

Oeuvres personnelles

En plus de sa brillante carrière d’affichiste Alain Carrier n’a jamais cessé de dessiner, notamment quelques œuvres personnelles représentant des « lolitas ».
Ces dessins étaient réalisés d’un seul trait, sans lever la main, pour essuyer ses pinceaux dit-il…

_DSC0719.NEF SONY DSC

Expositions

Vernissage le 8 novembre à 18h
Salons privés l’événemenCiel
16 rue du Plantier à Périgueux
2013-11-04_092410
2013-11-04_092737

Le lien pour un article paru sur SUD OUEST DIMANCHE du 3 nov. 2013 sur notre Ami Alain CARRIER.

http://www.sudouest.fr/2013/11/03/le-gosse-a-l-idee-reflexe-s-affiche-1218401-1980.php

Premières oeuvres

Engagé dans la résistance, Alain CARRIER a toujours sur lui un crayon et du papier pour croquer les scènes tragiques qu’il a vécues en 1944 et 1945.

Cliquer sur les images pour les agrandir

2013-04-30_0057112013-04-30_0058102013-04-30_0058572013-04-30_0100232013-04-30_005932

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A cette époque là ses dessins sont datés et il signe YAC  Yves Alain CARRIER

Extrait du tiré à part de l’article de Romain Bondonneau dans le magazine PÉRIGORD de janvier février 2013.